Hongrie : « Rageant et frustrant ! »

wtcc20150502039« Je vous avais dit lors de ma dernière chronique que les mois de mai et juin seraient capitales dans la course au titre en Championnat du Monde des Voitures de Tourisme. Clairement, l’entame de cette série de cinq courses en quelques semaines ne me satisfait pas. Avec une sixième et une cinquième places, j’ai certes pris des points. Mais pas autant que je ne l’aurais souhaité. Je me dois de rebondir lors de la prochaine course sur la Nordschleife.

« C’est d’ailleurs par la Nordschleife que nous sommes passés avant la Hongrie. Une séance d’essais était prévue afin de découvrir ce circuit mythique et atypique. Je n’ai pas été déçu. La journée s’est globalement bien passée. La piste est unique, parfois étroite, avec les rails à proximité. Autant dire que l’erreur n’est pas permise. C’est chaud ! Il s’agit d’un tracé vraiment difficile et il faudrait être au top pour gagner là-bas.

« Nous avons donc enchaînés avec Budapest et la séance de test du vendredi en moins. Les essais étant limités à deux sessions libres, il fallait vite se mettre dans le rythme. Malheureusement je suis parti en « luge » sous la pluie dès les premières minutes et j’ai abîmé l’auto. J’ai raté une demi-heure de roulage et consacré la deuxième séance à une prise de repères. Malgré tout, j’ai réussi à être rapide en qualif, avec notamment une bonne Q2. En Q3, je commets une petite faute qui me coûte cher : je mets une roue sur la ligne blanche, encore humide, dans le virage qui conditionne la ligne droite et je perds toute ma vitesse. Pour quelques millièmes seulement, j’échoue de plus à la quatrième place. Le point positif, c’est que j’avais une voiture qui me plaisait bien.

2015_Cu2015_WTCC_Seb_03_Hongrie_11« Honnêtement, mon départ en Course 1 n’a pas été terrible. Je me suis emmêlé dans la procédure de départ. A l’approche du premier virage, je n’étais pas si mal mais je touche Ma Qing Hua et j’endommage le splitter avant. Je perds deux places et je me retrouve sixième, sans être en mesure de remonter mes adversaires. C’est une manche frustrante pour moi. La deuxième est plus positive. Mon départ est correct, j’arrive à gagner quelques positions pour passer rapidement cinquième. J’étais proche de Tiago Monteiro mais il n’a pas commis de faute et doubler sur le Hungaroring est compliqué. Dans le même temps, je devais surveiller Pechito et j’ai réussi à rester devant. C’est une bonne chose.

« D’une manière générale, c’est un week-end rageant et frustrant. Rageant parce que, il faut être franc, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même sur ces petites erreurs que je paye cash. Frustrant parce que la performance est là et je sais que je peux faire mieux que ces résultats. La prochaine manche sur la Nordschleife ne sera pas décisive car il en restera de nombreuses à disputer, mais elle aura une certaine importance. Il ne faudra pas se manquer pour rester au contact et reprendre rapidement une dynamique de victoire, au pire de podiums. Je voulais confirmer l’Argentine et le Maroc en Hongrie. Cela n’a pas été le cas mais ce n’est que partie remise. Je suis bien décidé à ne pas lâcher l’affaire !

« A bientôt »

Seb.

Auteur

3 commentaires

  • Tu as raison Seb’, ne lâche rien !!! Gaaaazzzzzz !!!!

  • Je sais que tu vat être champion Ses, mai il faut que tu tarache. Merci pour tout

  • Bon week-end c’est bien je suis sûre que tu ne sera pas satisfait moi j’ai trouvé que c’était bien très rapide tu assure sans casse en général pour toi !de toute façon quand on est Fan !!Bravo à toi Seb et Bravo au team Loeb!!!à dans 3 semaines Bisous !!! Tu es un Grand!!!Champion !!!♥♥♥

Laisser un commentaire