« Du record de Pikes Peak aux ambitions de Zandvoort… »

2013_PikesPeak_ChroniqueFin« Bonjour à tous. C’est de retour des Etats-Unis et en partance pour la Hollande que je vous propose cette nouvelle chronique. Comme vous le savez certainement, j’ai décroché la victoire à Pikes Peak le week-end dernier, et réalisé le nouveau record de cette légendaire course de côte. Une grande fierté assurément. Je dois néanmoins me replonger rapidement dans mon programme FIA GT Series. Le championnat reprend ses droits à Zandvoort, où l’ensemble du team Sébastien Loeb Racing espère se battre aux avant-postes.

« Je reviens en quelques mots sur Pikes Peak. Avec la 208 T16 PP, la première place était le seul objectif possible. Je suis heureux d’avoir pu concrétiser tout le travail fait depuis plusieurs semaines et même plusieurs mois. C’est une vraie satisfaction. Nous avions vu durant les essais que nous avions une certaine marge sur la concurrence. Il fallait pourtant que cela se matérialise en course. Au moment du départ, on se dit simplement : « c’est maintenant ». La pression était bien réelle. Ce devait être l’aboutissement d’un projet de huit mois. Mais sur un one-shot comme celui-ci, il y a toujours un risque : personne n’est à l’abri d’une petite bêtise, d’un petit problème technique. Tout reposait sur moi. J’étais seul à bord et c’était à moi de jouer !

« Peugeot, avec la voiture, ou moi, au volant, nous aurions pu garder une petite marge de sécurité. Nous aurions pu nous « contenter » de faire 8 minutes 30 pour gagner. Ce n’était pas notre idée : nous voulions faire les choses à fond et je tenais à exploiter tout le potentiel de l’auto. Hormis le deuxième virage, où un spectateur a traversé la route, il n’y a rien eu de spécial. Je me suis appliqué à piloter proprement et j’ai réussi à optimiser tous détails que j’avais pu noter durant les essais. J’ai rapidement eu de très bonnes sensations et au final je crois qu’avec la voiture dans cette configuration, il était difficile de faire mieux. Peut-être une ou deux secondes, mais pas grand-chose. Cette auto est tellement scotchée au sol qu’il ne faut pas essayer de dépasser la limite. Je dois dire que je suis content d’avoir effectué la montée en 8 minutes 13 et je remercie toute l’équipe qui y a contribué. Après les essais, je pensais faire 8 minutes 17. Bruno Famin, avec les simulations, avait tablé sur 8 minutes 15. Nous sommes donc très proches des simulations effectuées.

2013_PikesPeak_ChroniqueFinPortrait« C’est une victoire particulière bien évidemment. Ce n’est pas comparable à un titre de Championnat du Monde qui se construit tout au long de l’année, mais c’est une course mythique. Je suis fier d’avoir remporté cette épreuve, mais aussi d’y avoir signé un nouveau record. Et je pense que c’est un beau record ! Il y a eu un engouement assez fort, qui m’a presque surpris, et j’ai d’ailleurs reçu autant de textos après la victoire que lors de mon dernier titre en WRC. Je savais que c’était une expérience unique : le grip d’un prototype type Le Mans, la poussée d’une F1 au départ, le tout sur une route de rallyes avec des ravins impressionnants. C’est extrême et les sensations sont vraiment incroyables. Cette prise de risque rend les choses forcément différentes, excitantes en un sens.

« Après la montagne de Pikes Peak, direction Zandvoort pour mon retour sur circuit. Après une petite trêve, je vais donc retrouver le FIA GT Series et la McLaren MP4-12C. Elle est bien évidemment très différente de la 208 T16 Pikes Peak, mais il faut s’en occuper aussi ! L’objectif est de renouer avec de bons résultats après un meeting difficile fin avril à Zolder, où notre prestation avait été contrariée par un problème technique. En GT, c’est compliqué de faire des pronostics : les autos sont plus ou moins performantes selon les circuits. Globalement, nous sommes toujours plutôt compétitifs avec la McLaren, donc j’espère que ce sera le cas à Zandvoort. Il n’y a pas de raison de ne pas être dans le coup : Alavaro Parente, mon coéquipier, est très rapide, et je dois de mon côté faire jeu égal avec lui. Nous formons un bel équipage, en revanche je ne connais pas encore le circuit : je travaille donc avec des caméras embarquées pour l’apprendre petit à petit avant le découvrir en réel lors des essais libres. Dans tous les cas, nous tenterons de monter sur le podium, voire mieux. Je vous donne rendez-vous sur place, où l’équipe Loeb Events sera présente.

« Enfin, ce week-end sera un peu spécial puisque le team que je dirige avec Dominique Heintz sera à la fois au Val de Vienne en GT Tour, au Mugello en Porsche Carrera Cup France, et donc à Zandvoort en FIA GT Series. Avec les bonnes personnes aux bons endroits, cela ne devrait pas poser de problème particulier, mais il est clair que j’aurais un peu plus la casquette de team manager que d’habitude. A nous de bien gérer cette situation pour briller à tous les niveaux !

« A très vite, »

Seb

Auteur

21 commentaires

  • Sincères félicitation,quel talent.

  • Monsieur Loeb, bravo !

    Vous êtes certainement le plus grand pilote de tous les temps.
    J’ai regardé votre prestation sur redbulltv car aucun média TV n’a dédaigné le transmettre, c’est lamentable.

    Toutes mes félicitations, merci à vous et à Peugeot !

  • bravo seb pour cette exploit j’ai vue toute la monter ,je suis un fan de toi biz pomme philippe

  • Un grand de chapeau à vous pour cette éclatante victoire vous êtes un très bel exemple réussite chapeau bas et merci de m avoir fait tant vibrer avec cette vidéo de pike peak merci

  • encore bravo et continues de nous faire rêver, nous les fans du sport auto

  • On est tous derrière toi, les routes tortueuses de montagne ne vont elles pas te manqué? Le circuit c’est vraiment différent, mais l’adrenaline du départ doit être sympa aussi avec toutes ces voitures ensemble, enfin bonne chance

  • Permets moi de saluer ton exploit américain Seb, ce que tu as accompli permet (une fois de plus) à Peugeot de tourner une nouvelle page de son histoire…Et comme tu le citais, ce n’est pas un, mais quatre crétins qui ont traversé la route au moment de ton passage ! On voit bien le dernier sur la vidéo embarquée, et ça se joue à 2 ou 3 dixièmes ! ! ! Il existe un reportage sur YouTube les montrant, à croire qu’ils t’attendaient, ils démarrent au moment où on entend la T16 rugir au loin… Sur ce, encore bravo et tout le meilleur pour la suite ! 😉

  • Je me permet de te féliciter pour cette authentique exploit, il sera loin le jour ou quelqu’un va battre ce record. Un grand bravo a l’ensemble des gens qui ont participer a cette exploit (ingénieur , constructeur ….) sans oublier notre ami de toujours notre cher Daniel Elena qui t’as bien aider dans tes notes.

    C’est une grande satisfaction pour nous d’avoir un champion de ton envergure.

    Bonne chance a la Team pour les prochaines courses et a très bientôt

  • Tout simplement impressionnant. Seb nous fait vibrer depuis un petit bout de temps et pourtant, il n’est malheureusement pas assez mis en avant à mon goût. Quel fierté d’avoir un sportif francais avec autant d’humilité.

  • Como profundo admirador de Sebastian, desde hace muchos años, busco informacion deeeeee su carrera deportiva futura.

  • Bonjour Seb , permets mois de t’apellé comme cela , voilas je te remerci pour tous ce que tus fais pour nous fane de sport auto rallye WRC , tus pour mois le plus grand pilote de tous les temp car tous ce que tus fais sa te réussie tus et vraiment très fort ancore un grand merci a toi et bonne chance pour dons avenir , amicalement Gabriel

  • un grand merci a toi pour se très bon moment ! que du bonheur graçe a toi. nico

  • Bonjour,
    Très humblement, un grand bravo et un grand merci pour le partage de tous ses grands moments !
    (.. je pense qu’on peut s’aventurer à dire que le spectateur qui a traversé la route s’est offert les services du meilleur tailleur de short qu’il soit !)

  • Tout simplement, BRAVO !

  • sincères félicitation pour cette incroyable montée qui restera gravée je pense pendant plusieurs décénies

  • FELICITATIONS SEB ! Quel pied 😉
    Cela a du être extrèmement jouissant comme sensation : le mélange de d’appréhension (les ravins), de plaisir (superbe route et environnement irréel), et d’excitation (l’envie de chopper les meilleurs trajectoires).
    Bref MERCCIIIIIIIIIIII ! de m’avoir permis de tutoyer tes sensations.
    P.S. à quand le film au Futuroscope en écran géant et siège mobile ?

  • salut seb.encore bravo pour cette superbe victoire! une idee folle me trotte dans la tete.
    pour que cette course aux nuages ne reste pas un  » one shot « , pouquoi n’irais tu pas
    t’attaquer au record de stephan bellof sur la mythique nordscheife (6’11″13 sur la 956)
    une nouvelle motivation pour les gars de chez peugeot et un defi pour toi qui aurait de
    la gueule non!… en attendant je te souhaite le meilleur pour ce week end GF

  • Bravo pour l’exploit comme je suis content que ce soit toi qui l’ai fait j’ai regardé en. Direct a la teloche j’étais comme. Un dingue devant. Je croisais. Les doigts et quand j’ai. Vu le record j’ai Sauté de joie. Tout. Le monde ma pris pour. Un fou aloz après. Le magic équipage très. Bonne. Reconversion professionnelle. Je te souhaite. Plein. De bonheur pour les années à venir. Un fidèle supporter depuis maintenant 14bonnes années. A bientôt. Sur les circuits

  • le plus grand bravo

  • Le dernier mec qui traverse la route est à priori le gendarme français qui était en vacances là bas 🙂
    Bravo Seb, j’attends avec impatience le WTCC 2014 car c’est vrai que l’on ne voit pas grand chose de cette GT Series.

  • Encore un grand bravo seb , un peu plus dans la legende..

Laisser un commentaire