Suède : « L’un des plus beaux rallyes de la saison… »

« Salut à tous,

« Après le Monte-Carlo, place à la Suède pour mon deuxième rallye de la saison. Un rallye que j’apprécie, où j’ai souvent été en tête, où j’ai plusieurs fois terminé sur le podium, mais que je n’ai remporté qu’une seule fois, en 2004. Avec Daniel et Citroën, l’objectif est donc clair : gagner à nouveau !

« Nous avons fini aujourd’hui les reconnaissances que nous avions entamé ce mardi. Samedi, nous avions effectué des essais plus au nord et les conditions étaient excellentes avec de la belle neige. En rejoignant la région où est situé le rallye, j’avais quelques inquiétudes car la neige était moins présente. La situation s’est améliorée depuis, et pourtant ce n’était pas gagné. La neige tombe régulièrement ces derniers jours. Il y en a partout : au moins, c’est blanc et c’est quand même mieux pour un rallye de Suède !

« Je vous parle beaucoup de ces conditions parce qu’elles sont très importantes ici. Si la neige est présente en masse, avec des murs de neige, c’est un régal. On peut attaquer fort et s’appuyer sur les murs, notamment dans les portions rapides… Être à 180km/h en glisse sur la neige, ce sont des sensations géniales ! Dans le cas contraire, l’adhérence est très irrégulière, la piste plus piégeuse et il faut être assez méfiant. Si le mur est insignifiant, l’erreur n’est pas permise d’autant que les fossés sont nombreux.

« Au-delà des conditions, c’est aussi la « préparation » de la route qui est déterminante. Autant sur un rallye asphalte, les notes changent peu, autant ici il faut apporter de sérieux correctifs d’année en année même si les spéciales sont identiques. Je m’explique. Selon la couche de neige, les notes seront différentes. Mais surtout, la spéciale peu varier selon le passage du chasse-neige et même selon qui conduit le chasse-neige ! La route peu ainsi être plus étroite, plus large, avec des angles de virages qui évoluent sensiblement.

« Les recos se sont bien déroulées et, compte tenu de ce que nous avons vu, nous espérons avoir une route assez uniforme. Bien évidemment, cela dépendra de la météo, d’une éventuelle chute de neige etc. Du coup, l’ordre de départ a son importance. Après le shakedown demain matin, nous disputerons une qualification pour déterminer cet ordre. C’est très court et les écarts sont donc réduits. C’est un peu similaire à une qualif sur circuit, avec des arbres et sur la neige ! Mais il faut attaquer sous peine de ne pas être aux avant-postes…

« Voilà, vous savez à peu près tout à la veille d’une journée composée du shakedown, de la qualification et de l’ES1. Comme je l’ai dit, je vise la victoire avec la DS3 WRC. Si les conditions sont bonnes, la Suède est l’un des plus beaux rallyes, peut être même le plus beau rallye de la saison. Bizarrement, j’aime ce rallye mais je n’ai goûté qu’une fois à la victoire. Il s’agit certainement du rallye où je suis le moins favori. Il est vrai que, hormis en 2004, ce sont toujours des nordiques qui se sont imposés. Si j’ai voulu rouler ici cette année, hormis pour la beauté du rallye en lui-même, c’est aussi parce qu’il s‘agit aussi d’un challenge. Un challenge que j’espère relever avec succès. »

Seb

Auteur

1 commentaire

  • Hiya. Very cool website!! Man .. Excellent .. Amazing .. I will bookmark your website and take the feeds also…I am satisfied to find so much helpful information here in the post. Thank you for sharing..

Laisser un commentaire