Suède, Etape 2 : « Rien n’est joué »

« Bonsoir tout le monde,

« Après l’Etape 1 composée de la qualification et d’une Super Spéciale, ce vendredi représentait la première véritable grosse journée du Rallye de Suède. Pour être tout à fait franc, cela n’a pas été facile. Avec Daniel, nous avons plutôt bien roulé, mais nous sommes deuxièmes avec un certain écart sur le leader. Bien évidemment, on ne baisse pas les bras et on va attaquer fort demain !

« Cet écart, il peut s’expliquer par plusieurs éléments. Le premier, c’est notre position de départ (10e contre 17e à Sébastien Ogier). Je pense que cela ne nous a pas facilité la vie : nous n’étions pas dans les conditions idéales, avec ce fameux balayage comme je vous l’avais expliqué hier. Cela étant, il n’y a certainement pas que ça. Le tandem Ogier/Polo semble très à l’aise ici, Sébastien Ogier l’a d’ailleurs confirmé en conférence de presse. De notre côté, nous avons un phénomène de sous-virage. Du coup, je dois corriger en entrée de virage. Nous allons jouer sur les réglages pour essayer de trouver la bonne solution.

« L’écart est fait, mais je ne lâche rien ! D’une part, nous espérons bien mettre le doigt sur un meilleur set-up demain ; d’autre part, il n’y aura plus de différence de position de départ. Nous en saurons donc plus sur nos performances par rapport à celles des autres concurrents. Par rapport aux années précédentes, nous sommes plutôt sur un meilleur tableau de marche puisque nous avons terminé 6e des deux dernières éditions. La victoire reste l’objectif : la Suède est un rallye difficile, très piègeux. Tout peut arriver, il reste deux étapes et rien n’est joué, j’en suis convaincu.

« Pour le reste, les conditions sont plutôt bonnes. Il faut simplement éviter de sortir de la trace, sous peine de mordre dans la poudreuse et perdre rapidement du grip. On se régale quand même bien, on prend du plaisir et j’espère que nous en prendrons encore plus demain ! »

Séb

Auteur

0 commentaire

Laisser un commentaire