Monte-Carlo, Etape 4 : « Une septième victoire qui fait plaisir ! »

« Bonjour à tous,

« Je vous propose ma dernière chronique du Monte-Carlo avec, je l’avoue, un peu de retard. Pour tout vous dire, mon emploi du temps est presque plus chargé après le rallye que pendant ! Avec Daniel (Elena) et le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, nous avons en tout cas bien fêté cette septième victoire, et ce d’autant plus qu’il s’agit peut être de la dernière. Elle est particulière, d’une part parce que les conditions ont vraiment été spéciales pour cette édition 2013, d’autre parce que c’est le rallye de Daniel et que c’est toujours sympa de gagner ici.

« Comment s’est déroulée cette quatrième et ultime Etape ? Et bien, après trois journées plutôt difficiles, je ne m’attendais pas à un finish facile, mais de là à imaginer une telle situation… Le premier passage dans le Turini a été franchement compliqué. Les conditions étaient assez incroyables. Il y avait beaucoup de neige, avec la pluie en plus, et nous avons dû balayer pour le reste des concurrents. Nous étions vraiment sur des œufs, à 30 ou 40km/h, et il s’en fallait de peu pour sortir de la route. Dans Lantosque – Lucéram, nous avons essayé de gérer notre avance, en tentant de trouver le bon compromis entre attaque et prise de risques modérée… si c’est possible avec ce type de météo ! L’ES 16 – à nouveau le Turini, mais cette fois de nuit – a été plus positive pour nous : un nouveau scratch pour conforter la première place.

« En repartant pour le dernier tour, nous avons appris l’annulation des deux dernières spéciales. D’un côté, nous étions vraiment désolés pour tous ces fans présents sur les bords des routes, d’autant qu’ils ont longtemps attendus notre passage. De l’autre, il faut être honnête, les conditions étaient relativement dangereuses et cette décision était plus sage pour la sécurité, tant pour les concurrents que les spectateurs. Certains des ouvreurs n’arrivaient même pas à accéder au départ.

« Nous avons donc savouré cette septième victoire avec un peu d’avance. Comme je l’ai dit en intro, c’est très sympa de gagner à nouveau le Monte-Carlo, sur les terres de Daniel. C’est d’autant plus spécial que cette édition restera dans les mémoires avec des conditions dignes des Monte-Carlo de l’époque. A titre d’exemple, nous n’avons jamais mis les slicks et c’est certainement une première pour moi ici. Il y a eu des moments pas faciles à gérer, mais il y a eu aussi des spéciales où je me suis fait plaisir comme rarement auparavant sur ce rallye. C’est ce souvenir que je vais garder, avec une DS3 WRC au top.

« Nous avons fêté cette victoire comme il se doit, avec les amis et les membres du team. Je crois que tout le monde était content d’avoir rejoint l’arrivée, un peu soulagé aussi, et très heureux de ce quatrième succès consécutif dans le cadre du WRC. Il n’y a pas grand-chose à dire : c’est tout simplement super !

« Pour le prochain rallye, ce sera la Suède où je veux vraiment briller. D’ici là, je n’ai pas le temps de m’ennuyer. En fait, je ne suis pas encore rentré à la maison. A titre d’exemple, hier j’étais à Paris pour une convention avec Facom. Aujourd’hui, je suis au Salon International de la Haute Horlogerie où je rends visite à mon nouveau partenaire, Richard Mille. Enfin, après un passage éclair à la maison justement, direction Kitzbühel en Autriche pour la Coupe de Monde de Ski. J’aurais certainement l’occasion de chausser les skis, mais juste pour le plaisir !

« Je conclus cette chronique par un mot pour mes supporters. Merci à tous pour votre soutien. A tous ceux présents dans les spéciales, ceux qui sont venus me voir sur les différents parcs d’assistance. Et enfin à tous les fans pour leurs messages d’encouragement sur la page Facebook. Merci beaucoup, cela fait chaud au cœur et, compte tenu du froid sur ce Monte-Carlo, c’était vraiment très sympa ! A bientôt. »

Séb.

Auteur

2 commentaires

  • These 2 screws arent nedeed,the engineers designed this to get the rotors from falling off going down the assembly line before installing the caliper. Sometimes you have to drill the heads off of the scews then pull off rotor and grind the remaining part stuck in the rotor hub or soak with some PB Blaster ( penetrating oil ) and use vice grips to take out the screw. These screws have NOTHING to do with the braking process and REALLY arent nedeed.

  • tu vas nous manquer énormément sur les speciales

Laisser un commentaire