AUTO - WRC RALLY FRANCE 2013« Rien n’est joué. C’est ce que j’écrivais hier et c’est plus que jamais le cas à l’issue de cette troisième étape. Il reste six spéciales, un peu moins de 60 km, et nous sommes quatre en cinq secondes. Autant dire qu’il faudra faire une grosse journée demain pour gagner. Maximum attaque mais sans faire la moindre erreur.

« Globalement, et pour tout le monde, les conditions ont été assez difficiles. Il a plu mais pas forcément autant que nous l’imaginions. On a aussi eu droit à un peu de brouillard. Cela ne nous a pas empêché d’attaquer vraiment fort. Les pilotes face à Daniel et moi ont aussi « envoyé » ! Ce n’est pas facile de faire la différence pour creuser l’écart ou revenir. Ce matin, j’avais pas mal de survirage dans la première spéciale. C’était mieux dans la suivante, mais j’ai fait un tête-à-queue (la voiture a décroché d’un coup) qui me fait perdre une dizaine de secondes. On termine la matinée par un nouveau scratch. On m’a dit que c’était le 900e, mais j’avoue que je ne les ai jamais comptés. J’espère simplement qu’il y en aura d’autres demain !

AUTO - WRC RALLY FRANCE 2013« Cet après-midi, j’avais le phénomène inverse avec du sous-virage. J’ai fait avec, du meilleur que je pouvais. On a essayé de s’approcher au plus près des autres, pour continuer à s’accrocher au leader du classement général. Les VW semblaient un peu mieux ; de notre côté, nous allons travailler sur les réglages ce soir à tête reposée. La voiture était bien, mais pas parfaite. On va essayer d’avoir un meilleur équilibre qu’aujourd’hui.

« Demain, il est clair qu’il va falloir attaquer. Il faut remonter au classement et il n’y a pas de calcul à faire. Tout le monde veut attaquer, mais tout le monde veut aussi finir ce rallye. Donc il faut trouver le juste milieu. En tout cas, c’est chaud et ça nous promet une grosse bagarre ! Hormis cela, rien à signaler. On se régale avec Daniel, avec une belle ambiance. Malgré la pluie, le nombre de supporters est impressionnant, que ce soit avant, pendant et après les spéciales, ou lors des regroupements. Nous avons tout juste la place pour passer !

« A demain pour vous raconter la fin de mon dernier rallye en WRC. »

Seb