World RX 2016 : « J’ai fait le bon choix de venir dans cette discipline »

57f12746168b3« Salut à tous. Mon départ pour le Dakar approche et avant de faire un petit break à l’occasion des fêtes de Noël, je vous propose une chronique-bilan de ma première saison en Championnat du Monde de Rallycross. 2016 était pour moi le début d’un nouveau défi, d’une nouvelle aventure avec Peugeot Sport et le Team Peugeot-Hansen. Après cette année de découverte, l’objectif sera clairement de faire mieux l’an prochain.

« La première conclusion de cette saison en World RX avec la Peugeot 208 WRX, c’est que le championnat me plaît. La discipline est intéressante, les voitures sont sympas, les sensations au niveau pilote sont top. Les batailles sont intenses, tout comme les week-ends. Avec jusqu’à six départs par meeting, il y a pas mal de stress, d’adrénaline. Il faut se battre à chaque instant, un engagement total et ne rien lâcher… C’est parfois trop et il s’agit peut-être du seul point un peu négatif. Une course peut s’arrêter au bout de quelques mètres sans forcément être fautif, simplement en étant au mauvais endroit au mauvais moment. Je ne suis pas fan des accrochages ou des attaques irréfléchies. Mais je sais que ça fait partie du deal.
« Concernant le pilotage, j’ai rapidement pris du plaisir. Bien évidemment, il y a eu une petite phase d’adaptation mais globalement, c’est pas mal. Je termine le championnat devant Timmy Hansen, mon coéquipier, qui avait été vice-champion l’année précédente. C’est encourageant même si il y a encore une marge de progression. Il y a du travail à faire sur la performance pure et nous devons faire évoluer la voiture. Nous étions régulièrement en mesure de jouer le podium, plus rarement la première place. On sait aussi que chaque année la qualité du plateau augmente et on l’a encore vu en 2016.

57cb0663959d« L’an prochain, il faudra franchir un step. Il y a déjà des choses de prévues et on bosse pour être plus compétitif, me concernant, mais aussi sur l’auto. Cinquième pour une première année, c’est correct, mais je veux jouer plus haut. Je ne savais pas où me situer avant le coup d’envoi donc il n’y avait pas un objectif précis à atteindre. Décrocher une victoire, c’était une satisfaction, mais j’aurais voulu plus. J’aurais préféré faire mieux et mon ambition est justement de faire mieux en 2017. Pour cela, je devrais utiliser l’expérience acquise, construire sur cette base pour être plus régulièrement devant. 2016 m’a en tout cas confirmé que j’ai fait le bon choix de venir dans cette discipline.

« C’était également ma première année avec le Team Peugeot-Hansen, une écurie qui vit le rallycross à 100%. Le courant est bien passé et l’expérience de la famille Hansen m’a permis de vite apprendre. D’une manière générale, il s’agissait de ma première saison avec la marque Peugeot et avec Peugeot Sport, que j’avais côtoyé à quelques reprises. Je me sens bien dans l’équipe, les programmes sont sympas et les articulations autour aussi. Sportivement, il y a de belles choses à réaliser. Cette première saison va nous permettre de construire pour la suite. Nous avons posé les bases, maintenant il faut que tout ça soit couronné de succès en 2017. A très vite… pour une nouvelle chronique Dakar cette fois. »

Seb.

Auteur Anthony Megevand

1 commentaire

  • Le wrc a besoin de toi SEB ,je pense sincèrement que c’est en rallye que tu exprimes le mieux ton immense talent ,pas d’aléas ,tu es face à toi même avec pour seul objectif rouler le plus vite et le plus proprement possible .Les poussettes ne sont pas pour toi.
    Bonnes fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire