Rallye du Portugal 2019 : « Plus c’est long, plus c’est bon ? Pas toujours ! »

 

« Bonjour à tous,

 

je l’ai répété tout le week-end, c’était peut-être le rallye le plus long de ma carrière … Et à chaud, je me suis dit qu’il n’y aurait pas grand chose à raconter de ce Portugal 2019. Et pourtant si…

 

Pour commencer, même si nous n’avons fait que deux spéciales avant notre panne, il est vrai que j’étais un peu moins à l’aise avec la voiture par rapport au Chili. La décision de faire le rallye s’est prise sur le tard et nous avons dû rouler avec le set-up ‘différentiel’ validé par Andreas en tests. Thierry avait également le même que nous, contrairement à Dani. Il semble que cette option demande encore à être affinée mais je pense que nous sommes dans la bonne direction. Nous savons tous l’écart qu’il y a entre la Yaris WRC et la i20 Coupe WRC aujourd’hui, et l’équipe travaille d’arrache-pied pour le combler et a le mérite d’essayer des choses.

 

Ceci dit, même si nous n’étions pas très à l’aise avec la voiture, après deux spéciales, nous étions à égalité avec Thierry et quand on voit la belle course qu’il a fait, il y avait de la place pour faire un bon résultat je pense. Malheureusement, nous avons rencontré ce problème dès le départ de l’ES3 qui nous a fait perdre plus de 15 minutes. A partir de là, le rallye devient totalement différent et la seule chose à faire est de rallier l’arrivée pour inscrire quelques points pour Hyundai Motorsport.

 

 

Par le passé, j’aurais eu tendance à arrêter. Et là, si je ne devais pas jouer un rôle dans le championnat constructeurs, j’en aurais fait certainement de même. Pas par manque de motivation car nous avons totalement conscience avec Danos que nous sommes des privilégiés de rouler avec ces voitures sur de telles épreuves. Mais seulement car je n’ai jamais réussi, de toute ma carrière, à rouler quand nous n’étions plus dans le match. C’était la même chose quand c’était joué tôt dans la course à l’époque et qu’après une ou deux étapes, j’avais déjà beaucoup d’avance. Je me disais toujours le troisième jour : « Heureusement que l’on a autant d’avance car je n’aurai jamais réussi à faire leurs temps aujourd’hui ! ». C’est simplement que je n’arrive pas à prendre les mêmes risques quand il n’y a plus d’enjeu … Et c’était le cas ce week-end. A chaque spéciale, je me demandais par où ils passaient pour faire ces temps là, alors qu’il y a quinze jours, on jouait avec eux au Chili.

 

Ensuite, pour ce qui est des stratégies qui ont marqué cette course, j’ai évidemment mon avis dessus. Je n’aime pas pour être honnête. Je n’aime pas car je pense qu’il y aurait moyen de les éviter ou du moins de les rendre moins courantes. Je n’aime pas non plus car je me retrouve à me « mêler » à la bagarre pour le championnat ‘pilotes’ alors que je ne joue rien personnellement et que je ne suis absolument pas venu pour ça. Et je peux comprendre que cela puisse agacer Seb Ogier ou les autres.

 

Cependant, tout le monde le fait. C’est autorisé par le règlement et n’importe quel pilote ou n’importe quelle équipe l’a fait, le fait et le fera dès qu’elle le jugera nécessaire.  Alors pourquoi pas moi ? Il ne faut pas oublier que Hyundai m’a embauché pour les aider à aller chercher le titre chez les constructeurs et quand ils me demandent de faire quelque chose d’autorisé par le règlement pour les aider ou aider un équipier, je me dois de le faire. Ce sont mes patrons. Maintenant, la FIA a très certainement un rôle à jouer pour changer cela, et éviter des polémiques inutiles pour l’image de notre sport.

 

 

Place à un peu de repos après ce rallye assez éprouvant, et ensuite, nous prendrons avec Danos la direction des Vosges pour un week-end qui s’annonce bien sympa sur mes terres. Cela fait longtemps que je n’y ai pas mis les roues et en plus avec la WRC, ce sera, je l’espère, une belle fête pour tous ! Et comme « un bonheur n’arrive jamais seul », je peux aussi vous annoncer que je serai au départ du Rallye Terre du Haut-Var avec une Hyundai i20 R5 cette fois-ci. J’ai répondu favorablement à l’invitation de l’organisation pour ce qui s’annonce un week-end tout aussi plaisant !

 

Rendez-vous à Gérardmer,

Seb. »

 

Auteur Cedric Fray

Sur le même sujet

0 commentaire

Laisser un commentaire