Rallye du Chablais : « Que c’était bon ! »

 

« Bonjour à tous,

 

aujourd’hui, c’est une chronique un peu spéciale car je n’ai pas un résultat ni une course à débriefer avec vous mais simplement l’envie de partager le plaisir pris ce week-end !

 

J’ai eu la chance de conduire beaucoup de voitures jusqu’ici, dans plusieurs disciplines différentes, aux sensations totalement opposées, mais la 306 Maxi a bien une place à part. C’est vivant, ça respire ! Et avec un niveau de performance proche des voitures de nouvelles générations comme les R5 alors qu’elle a déjà plus de vingt ans ! C’est sa véritable force : on prend toujours autant de plaisir à son volant même quand on sort de la Peugeot 208 WRX ou encore d’une WRC.

 

Ce week-end était placé sous le signe de la détente : en ouvreur pour ne pas se mettre de pression inutile, avec des amis dans la baquet de droite, sur un beau rallye et sous le soleil ! C’est clairement une réussite. Et je pense que les spectateurs ont aussi pris du plaisir à voir passer – et à écouter ! – la 306 Maxi !

 

Au final, j’ai quand même bien roulé, sur un bon rythme je pense. Selon les « copilotes d’un jour », j’avais plus ou moins les notes mais chacun a essayé de faire de son mieux. Pour rien au monde je n’aurais essayé donc chapeau à eux ! C’est aussi toujours sympa de passer du temps avec mon équipe, le Sébastien Loeb Racing. Avec leurs différents programmes et les miens, c’est difficile de passer véritablement du temps ensemble le week-end.

 

Maintenant, la courte trêve ‘détente’ est terminée et je me reconcentre à bloc sur le Rallycross et plus particulièrement sur la Norvège qui arrive en fin de semaine. C’est un circuit qui nous réussit souvent plutôt bien, j’espère que nous serons dans le match cette année encore.

 

Le début de saison est clairement positif et je vais faire en sorte de rester sur cette dynamique sans pour autant changer mon approche. Le Rallycross reste une discipline en partie ‘aléatoire’, où la réussite peut avoir une part importante. Notamment dès le tirage au sort de la Q1 ou alors dans les classements des manches. C’est mieux d’être onzième que dixième par exemple pour avoir la pôle de la manche suivante … L’objectif reste le même, tout optimiser et marquer le maximum de points dans les manches et à partir des demi-finales, une nouvelle course recommence à chaque fois.

 

Comptez sur moi pour donner le meilleur ! » 

 

Seb.

 

Auteur Cedric Fray

Sur le même sujet

1 commentaire

  • Tu et super et le meilleur

Laisser un commentaire