Rallycross du Canada (7/12) : « Le Rallycross ? Des montagnes russes ! »

 

« Bonjour à tous,

 

à peine rentré du Canada et déjà reparti ! J’étais en test hier avec la C3 WRC en vue de l’Espagne, notre troisième rendez-vous en Championnat du Monde des Rallyes cette saison. C’était une bonne journée d’essais sur asphalte avec toute l’équipe Citroën Racing. Honnêtement, c’est toujours aussi bon de retrouver les sensations du rallye. Je suis impatient d’être en Catalogne fin octobre. Mais avant cela, il y a des échéances très importantes en Rallycross !

 

En parlant de Rallycross, retour sur la manche canadienne qui s’est tenue ce week-end. Ce meeting n’a pas dérogé à la règle : je suis passé un peu par toutes les émotions en deux jours !

 

Dès les essais libres, je me suis bien senti une volant de la Peugeot 208 WRX Evo. Les essais réalisés en Lettonie semblent rapidement porter leurs fruits. Et ça se confirme en Q1 et en Q2 : deux victoires. Difficile de rêver à un meilleur départ.

 

Cependant, je commence à avoir ma petite expérience de la discipline et je sais que tout peut vite basculer. Et puis si Daniel (Elena) a sa fameuse treizième spéciale toujours dans un coin de sa tête, moi c’est la Q3 ! Il m’arrive toujours quelque chose dans cette manche …

 

Là, ce week-end, je n’y échappe pas : Mattias Ekström me sort à la sortie de son tour joker. On perd un temps monstre et je fais P12. En Q4, comme à chaque fois, je pars donc en première série, la piste a été arrosée juste avant nous et je sais avant même le départ que le temps ne sera pas bon. En plus, je rencontre un petit souci sur ma voiture qui me prive de toute la puissance. Je fais tout de même P6.

 

Malgré tout cela, j’arrive à conserver ma place en pôle de la deuxième demi-finale. Une preuve de plus qu’il est important de remporter des manches.

 

Je compte bien en profiter mais je rate mon départ. Je suis un peu trop brutal avec mon embrayage. Cela fait vite des écarts. J’arrive tout de même à faire une course correcte et finalement je suis deuxième avant de me faire piéger dans le dernier virage de la demi-finale… Celle là, je m’y mets tout seul ! C’était vraiment un virage piégeux où beaucoup se sont faits avoir dans le week-end. Je suis un peu dans la poussière, je suis un peu à côté de la trace, une seconde de déconcentration suite à une alerte sur mon dashboard et je tape le mur. J’arrive tout de même à passer la ligne en troisième position.

 

L’équipe réalise un travail incroyable en moins de dix minutes et je pars en finale avec une voiture neuve ou presque ! Je me remotive vite car je sais que ça peut aussi basculer dans l’autre sens, même en partant en dernière ligne …

 

Je réalise une belle course, la 208 est performante. Avec Timmy, nous sommes les plus rapides de la finale. Et avec une bonne attaque, j’arrive à accrocher le podium. Un de plus en Rallycross. Et Timmy prend la deuxième place.

 

Je suis un compétiteur et je sais que ce week-end, je pouvais gagner. Je suis déçu mais à la fois, je suis revenu de loin après la Q3, la Q4 et la demi-finale donc j’arrive à me satisfaire du podium. Il récompense surtout le travail de toute l’équipe Peugeot Sport et c’était important pour eux. Ce double podium est vraiment cool pour eux et tous ceux qui bossent sur ce projet.

 

 

Cela me permet aussi de revenir à la deuxième place au championnat avant de partir en vacances mais surtout avant Lohéac. Ce sera un rendez-vous très important pour Peugeot mais aussi pour moi. J’ai vraiment à cœur de briller devant mon public et d’aller chercher cette deuxième victoire qui me tend les bras depuis le début de saison. J’ai vraiment confiance en la voiture, je pense que le tracé devrait lui convenir et je suis surtout surmotivé à l’idée de rouler en France.

 

Place à un peu de repos – j’espère pour vous aussi – et je compte sur vous pour venir m’encourager en Bretagne début Septembre !

 

Seb. »

 

Auteur Cedric Fray

Sur le même sujet

0 commentaire

Laisser un commentaire