Rallycross des Etats-Unis (10/12) : « Pas encore le rêve américain ! »

 

 

 

« Salut à tous,

 

j’en profite d’être sur le retour des Etats-Unis pour revenir avec vous sur ces dix derniers jours ! Tout d’abord, il y a eu la Montée des Légendes. C’était vraiment cool de retrouver la 208 T16 Pikes Peak. C’est quand même un sacré monstre ! Bref, tout était réuni pour passer un bon moment tous ensemble pas loin de la maison.

 

Ensuite, j’ai pu retrouver Danos et la C3 WRC pour une journée de tests avec Citroën Racing. Ca aussi, c’était plutôt cool ! Il y avait longtemps que je n’avais pas roulé sur la terre. J’adore les chemins au Pays de Galles et nous nous sommes vraiment bien éclatés, en plus de bien travailler sur la voiture. Elle est vraiment sympa à conduire et bien équilibrée. Pour ne rien vous cacher, j’ai vraiment hâte d’être en Espagne et de retrouver l’ambiance du WRC !

 

Et pour finir, direction les Etats-Unis pour la dixième manche du Championnat du Monde de Rallycross avec Peugeot Sport. Une nouvelle piste, une nouvelle ambiance ! Très vite, nous avons vu que le circuit serait assez atypique, étroit et court. Mais il en faut pour tous et nous devons nous adapter.

 

Nous savions que beaucoup, encore plus ici, se jouerait au départ. Toute l’équipe avait pu travailler sur ce point ‘faible’ que nous trainons depuis un petit moment. Je n’avais pas pu essayer en test mais très vite, cela s’est montré efficace.

 

 

 

 

Ensuite, tout le week-end, la voiture a confirmé son potentiel et sa pointe de vitesse. Je termine le week-end avec le record du tour. L’équipe fournit vraiment du bon boulot et nous savons désormais que sur chaque circuit, nous sommes dans le coup. Voilà les points positifs !

 

Le reste l’est un peu moins. Ce n’est pas encore le week-end parfait mais on s’en rapproche. Je ne cherche aucune excuse, c’est moi qui suis derrière le volant ! Mais il faut admettre qu’en Rallycross, un minimum de réussite est nécessaire, que ce soit au tirage au sort, dans les contacts, dans les positions de départ … J’en manque un peu. Je suis souvent P3 ou P4 ce qui n’est pas la meilleure place pour démarrer. Maintenant, c’est à nous d’être plus performant en Q1, ou alors de faire P6 (rires), pour éviter de rentrer dans une mauvaise spirale.

 

Ici aux Etats-Unis, pour faire court, je fais P3 en Q1, je prends une pénalité en Q2 pour un contact avec Ekström, qui peut se discuter mais je l’accepte, je pars dans la première série de la Q3 le dimanche matin alors qu’il vient juste de pleuvoir, et en Q4 je me fais emmener à l’extérieur dans le joker par Johan et je ressors sixième. Ensuite, je fais une bonne demi-finale en gagnant une place. Je pars en deuxième ligne de la finale. On pensait tous que Kristoffersson allait prendre le tour normal en étant à l’intérieur mais il nous a surpris en allant dans le joker. Je me retrouve encore tassé à l’extérieur et après c’est difficile de dépasser à la régulière. Je fais P4 suite à un accrochage devant moi. Bref, avec la vitesse montrée ce week-end, nous pouvions espérer un meilleur résultat mais c’est comme ça. C’est le sport !

 

Je ne vais rien lâcher jusqu’à la fin du championnat où la deuxième place est encore jouable. Nous sommes quatre pilotes en quelques points, ça va être sympa de se battre ensemble et de tenter d’aller chercher cette place de Vice-Champion !

 

A très vite,

 

 

Seb. »

 

Auteur Cedric Fray

Sur le même sujet

0 commentaire

Laisser un commentaire