Rallycross d’Allemagne (11/12) : « On doit être les maîtres du jeu ! »

 

 

« Salut à tous,

 

déjà de retour d’Allemagne ! C’est l’avantage d’être aussi proche de la maison. Buxtehude n’est pas mon circuit favori mais cela reste une vraie piste de Rallycross où l’on vit quand même des sacrés sensations, entre les murs, et où l’on prend de la vitesse.

 

Ce qui est arrivé à Kevin en finale nous rappelle que le Rallycross est un sport mécanique comme les autres avec ses risques. Nos voitures sont puissantes, les circuits parfois petits et très souvent, par définition, les murs sont plutôt durs ! Heureusement, les voitures sont solides. Les nouvelles de Kevin sont plutôt bonnes. Il va avoir du temps pour se remettre sur pied avant l’Afrique du Sud et on l’attend là bas avec impatience !

 

De mon coté, ce fut un week-end compliqué. Je suis de nature positive donc je dirais que la performance, notamment au temps au tour, était encore là comme depuis l’arrivée des nouvelles évolutions. Et donc, on ne peut qu’être optimiste pour le futur !  

 

Il me reste maintenant à devenir le maître du jeu et ne plus subir ! J’ai connu trois premières manches difficiles, un peu bloqué dans le trafic, sur un circuit où je n’ai pas trouvé l’ouverture. Je n’ai pas eu trop de réussite non plus au premier virage à chaque fois.

 

Je fais P8, P9 et P10 dans les trois premières manches… Ce n’est pas l’idéal pour réaliser un bon temps, surtout en partant à chaque fois de ‘l’extérieur’. Je le dis depuis longtemps mais on doit être meilleurs sur les départs. Nous sommes encore trop irréguliers. Et une fois que tu sors troisième ou quatrième au premier virage, rien n’est plus pareil. Si tu sors devant, tu as une piste propre et tu peux aller chercher un temps !

 

 

 

Après une bonne Q4 où je fais le cinquième temps, nous étions de nouveau motivés à bloc pour les demi-finales. Mais cela ne s’est pas passé comme prévu. Je sors cinquième du premier virage. Je double ensuite Gronholm et passe P4. Je me retrouve un peu bloqué derrière Eriksson. Je tente un dépassement dans la ligne droite après avoir croisé ma trajectoire dans l’épingle. Je me retrouve à sa hauteur et tente le freinage à l’intérieur. Il n’a pas lâché et m’a bloqué contre le rail. Ca ne pouvait pas passer à deux. La biellette de direction a cassé, c’était fini pour moi …

 

Maintenant, plus de questions à se poser. J’irai en Afrique du Sud avec la seule ambition de gagner ! Avant cela, dès aujourd’hui,  j’ai retrouvé Danos et la C3 WRC pour deux jours d’essais en préparation du Rallye d’Espagne. Cette pige en WRC arrive à point nommé ! J’ai vraiment hâte de retrouver l’équipe mais aussi les sensations du rallye. On y va vraiment pour prendre un maximum de plaisir à bord de la C3 WRC.

 

J’essaierais de vous faire vivre au mieux l’événement pour ceux qui ne seront pas sur place, pour les autres : rendez-vous à Salou !

 

 

Seb. »

 

Auteur Cedric Fray

Sur le même sujet

  • Rallye d’Espagne : « Je rêvais de gagner ! »

    Rallye d’Espagne : « Je rêvais de gagner ! »

      « Salut à tous,   me voilà enfin rentré après une semaine intense en Espagne avec un résultat final qui fait un bien fou ! Je ne vous cache pas que le goût de la victoire commençait à me manquer mais ce n’est pas forcément ce week-end où je m’attendais à sabrer le champagne !   Avant...

    En savoir +
  • Rallycross de Lettonie (9/12) : « J’en veux plus ! »

    Rallycross de Lettonie (9/12) : « J’en veux plus ! »

      « Salut à tous,   je vous écris depuis Satory et l’usine PSA et aussi avant de commencer à préparer mon week-end à la Montée des Légendes ! Ca va être sympa de retrouver le volant de la Peugeot 208 T16 Pikes Peak et de partager ce moment avec les fans et les membres du Sébastien...

    En savoir +

1 commentaire

  • Hallo Sèb, Même si vous n’avez pas atteint le résultat obtenu, nous l’avons quand même apprécié !!! S’amuser en Espagne…

Laisser un commentaire