RALLYCROSS D’AFRIQUE DU SUD : SEBASTIEN LOEB CONCLUT AU PIED DU PODIUM DU CHAMPIONNAT

5a0757a70f327En Afrique du Sud, au pays des « Big Five », ces cinq grands animaux sauvages du continent, il y avait de l’agressivité dans l’air pour la douzième et dernière manche du championnat du monde de rallycross. Et Sébastien Loeb en a fait les frais. Une nouvelle fois parvenu à se qualifier pour les phases finales, malgré une crevaison au premier tour de sa deuxième manche qualificative, le pilote du Team Peugeot Hansen prenait un superbe envol depuis la troisième ligne sur la grille de sa demi-finale. Au point de se retrouver à briguer la tête dès le premier virage, mais c’est alors qu’il était victime d’un violent contact par l’arrière. Avec un échappement cassé sur sa 208 WRX dans la mésaventure et une crevaison, c’en était fini de ses ambitions sur cet ultime rendez-vous. Une situation d’autant plus frustrante que l’Alsacien avait la vitesse pour ajouter un septième podium à son tableau de chasse cette année. Mais pour sa deuxième saison dans la discipline, sa quatrième place au championnat, derrière trois champions du monde de la spécialité, confirme sa montée en puissance continue.

 

« C’est décevant, reconnaissait le nonuple champion du monde des rallyes reconverti au rallycross, d’autant plus que l’on était encore dans le coup pour jouer devant. C’était un circuit avec du grip et notre 208 y était encore particulièrement bien équilibrée. Mais je n’y peux rien, le rallycross est ainsi fait qu’il reste aléatoire. Il faut avoir de la réussite, j’en ai eu lorsque j’ai enchaîné mes cinq podiums consécutifs et un peu moins sur cette fin d’année. Ce que je retiendrai surtout, c’est que toute l’équipe Peugeot Hansen a travaillé d’arrache-pied pour nous permettre de progresser en 2017 et nous y sommes parvenus. Nous sommes revenus au niveau de l’essentiel de nos rivaux, nous avons même pris l’avantage sur certains, tandis que nous avons aussi réussi à faire trembler Volskwagen sur les tracés à haut niveau d’adhérence de fin de saison. C’est de bon augure pour 2018, où nous tâcherons de faire encore mieux en tirant les enseignements de ce deuxième exercice, dans la foulée du Dakar, notre autre grand objectif. »

 

S’il sera à pied d’œuvre dans deux semaines sur sa Peugeot 306 Maxi à l’occasion du rallye du Var (23-26 novembre), pour une récréation de fin d’année aux côtés du fidèle Daniel Elena, Sébastien est désormais déjà focalisé sur le Dakar 2018 (6-20 janvier). Deuxième de l’édition passée de l’épreuve reine du rallye-raid, le Français a bien l’intention de grimper encore d’un rang dans la hiérarchie à bord de sa redoutable Peugeot 3008 DKR Maxi.

 

 

RÉSULTATS :

  1. Johan Kristoffersson (VW Polo GTI)
  2.     Timmy Hansen (Peugeot 208 WRX)
  3. Mattias Ekström (Audi S1 Quattro)
  4. Sébastien Loeb (Peugeot 208 WRX)

CHAMPIONNAT :

  1. Johan Kristoffersson (VW Polo GTI)                   316 pts
  2. Mattias Ekström (Audi S1 Quattro)                      256 pts
  3.     Petter Solberg (VW Polo GTI)                              251 pts
  4.     Sébastien Loeb (Peugeot 208 WRX)                     214 pts

Auteur Jean-Dominique Muselli

0 commentaire

Laisser un commentaire