Dakar : « On s’est éclaté ! »

Stephane Peterhansel Cyril Despres and Sebastien Loeb (FRA) of Team Peugeot TOTAL at the finish line of stage 12 of Rally Dakar 2017 from Rio Cuarto to Buenos Aires, Argentina on January 14, 2017.« Bonjour à tous. Me voilà de retour de mon deuxième Dakar, terminé à la deuxième place avec Daniel Elena et la Peugeot 3008 DKR. Nous terminons à cinq minutes de la victoire. Pas grand-chose après douze étapes. Nous aurions voulu gagner mais il n’y a pas de regret à avoir compte tenu des performances réalisées et de notre jeunesse en rallye-raid. Peugeot Sport signé le triplé, on s’est éclaté et l’ambiance était top. Difficile d’être déçu dans ces conditions.

« Je prends le départ d’une course pour gagner. Cela a toujours été le cas dans ma carrière et c’était à nouveau l’objectif au moment de débuter ce Dakar 2017. Une deuxième participation avec Danos, face à l’expérience de gars comme Stéphane Peterhansel, Nasser Al Attiyah et bien d’autres, c’est peu. Malgré tout, nous pensions vraiment être capables de faire un truc et le déroulement de ces deux semaines nous l’a confirmé. Nous avons toujours été dans le coup. Du début à la fin. Cinq victoires d’étapes, plusieurs fois leader du général… Je pense que nous avions bien animé le rallye. Nous avons aussi pris plus de plaisir. D’abord parce que nous étions véritablement à la bagarre avec une excellente auto. Ensuite parce que nous subissions moins la course, ayant plus de recul sur la navigation et les dunes. Enfin parce qu’il y avait une excellente entente dans l’équipe et entre les différents équipages. C’était vraiment super de courir dans ces conditions, dans un tel état d’esprit et c’est ce qui fait, aujourd’hui, que je suis heureux de voir le team Peugeot Sport réalisé un triplé historique.

P-20161231-00036_News« Que dire de notre course. Nous n’avons pas de regret à avoir. Nous avons eu ce problème de vanne de turbo qui nous a coûté une vingtaine de minutes. Le plus dur c’est de ne pas comprendre pourquoi. Après cela, nous avons attaqué comme des fous. Nous avons fait le maximum. Nous sommes revenus au contact. Après la journée de repos, on y croyait même si nous savions que ce serait compliqué dans la navigation face à un duo aussi expérimenté que Stéphane et Jean-Paul. Danos a vraiment assuré. Il a fait un super travail et, là aussi, on ne peut pas prétendre avoir la même connaissance quand on dispute l’épreuve pour la deuxième fois qu’un équipage qui a gagné à de multiples reprises le Dakar. Tout le monde a jardiné lors de ce Dakar. Nous comme d’autres et finalement on s’en est bien sorti. Avant la onzième étape, il y avait près de six minutes à reprendre. Nous n’avons pas baissé les bras. On s’est battu en se mettant en mode WRC. Et ça a failli payer. Il y eu cette crevaison, comme quelques autres auparavant. C’est la loi du rallye-raid, ce sont des choses qui arrivent et il faut un peu de réussite. Ce n’est pas ce jour-là que nous perdons la victoire.

« C’est l’heure du bilan et il est positif. Victoire du team, deuxième place pour nous, du plaisir au volant. C’est rageant de passer à côté d’un succès sur le Dakar mais je me tourne toujours vers la suite. Et forcément cette participation me donne envie de travailler encore pour aller gagner ce rallye.
« D’autres défis m’attendent pour 2017, qui je l’espère sera couronnée de succès. Je sais que je peux compter sur le soutien de mes supporters et sur une équipe au top avec Peugeot Sport. L’année commence donc plutôt bien. A nous d’en faire une belle et grande saison ! »

Seb.

Auteur

1 commentaire

  • Un orgullo Senor loeb

Laisser un commentaire