Dakar 2017 : « On nous attend plus… Et j’en attends plus ! »

The new racing colors of the Peugeot 3008 DKR in Velizy-Villacoublay, France on November 20, 2016« Comme promis, après la chronique bilan sur la saison World RX, voici quelques mots avant le début du Dakar 2017. L’édition 2016, c’était une grande découverte pour Danos et moi. Désormais, nous connaissons davantage les spécificités du Rallye-Raid et nous avons une bonne voiture avec la nouvelle 3008 DKR du Team Peugeot-Total. Mais on nous attend plus… Et j’en attends plus aussi !

« Pour notre premier Dakar, avec Daniel Elena toujours à mes côtés, nous ne savions pas trop où nous allions. De nombreuses choses étaient nouvelles pour nous. De fait, nous avons un peu été les premiers surpris par nos performances au cours des premières spéciales. De ce premier Dakar, nous avons beaucoup appris. Nous avons découvert nos points forts… et nos points faibles. Comme pour le World RX, il faut se servir de tout cela pour revenir plus fort. Concrètement, nous savons que nous devons nous améliorer sur le hors-piste et la navigation. La pointe de vitesse sur des pistes type WRC, on l’a. Il nous faudra donc bien gérer les choses sans repère, ne pas s’enliser. Nous avons beaucoup plus d’expérience que l’an passé à la même époque, mais nous avons toujours beaucoup moins d’expérience que nos équipiers et nos principaux concurrents.

p-20161122-01165_news« Le Silk Way Rally a été une belle opportunité de progresser avec beaucoup de hors-piste et des dunes. C’est un gros plus. Nous avons aussi fait pas mal d’essais au Maroc. J’ai multiplié les passages et les aller-retour dans les dunes. J’ai bouffé du sable si l’on peut dire. Est-ce que ce sera suffisant ? Le Dakar est une épreuve avec de nombreux imprévus donc c’est impossible de prédire ce qui va se passer. En une année, on ne peut pas tout apprendre, même si nous avons essayé d’apprendre vite et bien. L’objectif chiffré, il n’y en a pas car ce serait manquer d’humilité. Dire que je ne veux pas gagner, ce serait mentir et manquer d’ambition. Je veux gagner, comme tout le monde ! Pour y parvenir, il faudra être aussi performant sur les pistes que dans le hors-piste. Pas simple. La clé, ce sera la constance, ne pas aller au-delà des limites. On a appris en 2016 qu’il ne faut pas être constamment en mode full-attack. Ma volonté, ce n’est pas de me limiter à des coups d’éclat.

« Ça, c’est le plan. Nous verrons sur le terrain comment ça se passe. Notre 3008 DKR est globalement meilleure que la voiture précédente à tous les niveaux. Peugeot Sport a essayé de tout optimiser. Nous avons trouvé des améliorations sur différents points, y compris l’utilisation du moteur. Sur ce point, on sait que ce ne sera pas simple avec la nouvelle réglementation. Il y aura aussi des concurrents très sérieux. Toyota devrait être très rapide, et ils ont un super pilote dans leurs rangs. Les Mini ont dû travailler aussi. La bataille devrait être intéressante. Nous savons aussi que le Dakar, c’est un one-shot. Si on veut réussir le programme rallye-raid, il faut réussir le Dakar. C’est avec cette volonté que je prends la direction de l’Amérique du sud !

« A bientôt »

Seb.

Auteur

2 commentaires

  • Comme d’habitude je suis a fond derrière vous.5 lettres.On est sur que vous allez êtres grandiose. Merci pour le spectacle et le talent rdv a télévision tout les jours. Biz

  • A…, tak ako vždy aj tentokrát sledujem, čítam, prezerám i držím palce *Séb* i *Daniel* a *team PEUGEOT* !!! <3 😉

Laisser un commentaire